Concert Orgueil et Préjugés


Tu veux faire un concert/évenement à l'HDV et bien tape toi ça !

Préambule, je veux organiser un concert à l'HDV, je ne sais pas comment, alors ce texte va t'aider

1/Venir à l’Assemblée Générale.

C'est prioritaire, il faut venir présenter son événement à l'Assemblée générale. Elle est longue parcequ' on y parle du projet hdv et des projets annexes, mais au moins tout peut y être caler rapidement.

2/Présenter son projet devant un jury acharné à vous détruire.

L'HDV n'est plus, pas ou pas encore un lieu de concert. C'est une dimension pourtant extrêmement importante du projet HDV, mais en rien l'essentiel. L'équipement est toujours un peu en ruine, le matos vieillissant, c'est un peu le gros bordel et pourtant ça roule grâce au pari d'investissements insensés ou de bénévole faciles eux même mal finis. Du coup présentez votre projet, sans oublier de faire saliver l'auditoire.

- faire saliver l'auditoire grâce à l'argent, son physique, son naturel mélanchonien, et une équipe soudée pour gagner le match

3/Mon empire pour un bénévole.

Le bénévole est un sésame massif qui permet de s'assurer qu'un référent habitant qui n'aura d'autres choses à faire que de fouiller les fonds de cendrier, se fera une joie de s'autodésigner sur ta soirée.
Il faut au minimum 5 bénévoles extérieurs à l'HDV pour un concert. Deux ou un bénévoles bar, deux ou un bénévoles entrée, deux bénévoles intendances (matos, nettoyage et sécurité) et un bénévole pour la cuisine (si katering).

3/après tour de table mystique le projet est ok (dans 95 % des cas) mais il manque le référent habitant !

Le référent habitant est une sorte de grand ordonnateur, qui sera le mandaté par le lieu pour toute la durée de l’événement. Autant vous dire que ça va de la simple présence au bar avant d'aller dormir à l'organisation de tout le concert. Croyez bien que comme tout le monde est bénévole le référent habitant l'est toujours un peu plus que les autres ! (Entendez-le comme vous voulez) Sans référent habitant même fantomatique pas de soirées ! Il est bon d'avoir déjà dans sa manche un vieil habitant acheté pas cher une nuit au Raymond. Si les habitants présents à l'AG ne peuvent être référents eux même, ils peuvent voter la soirée sous réserve qu'un habitant potentiel « référent » se révèle comme Adam au premier jour du paradis.

4/Référent sa mère.

Pendant la soirée le référent s'occupe des fonds de caisse, du comptage bière, surveille d'un œil morne le bon déroulement de la soirée, est en contact avec l’hôtel à côté (ou pas), tente de mettre fin à la soirée par tout moyen. On peut le solliciter sur des questions très vastes qui vont de l'absence de pq à du vomi sur les amplis. Ça s'est dans l'idéal bien sur.. Car comme tout être humain erectus concertus, le/la référent-e boit et drague mal. Précisons que ce n'est pas normal. Certaines orgas frères (malheureusement rares) n'ont pas vraiment l'utilité du référent, il est de pure forme.

5/La pré-orga :

Mettre en place la sono, dernier nettoyage des chiottes, accueillir les musiciens, les chambres si on les héberge. Le référent-e habitant ou d'autres habitant-es sont présents et assurent les tâches de bases ou leurs délégations. Il faut ensuite placer les bières derrières le bar en comptant le nombre de caisses sorties. Nettoyer la cour ?
Seul le référent habitant est amené à donner les clefs qui permettent d'alimenter en boissons le bar. Les orgas s'arrangent pour faire respecter les horaires décidées en AG.

6/Le maître d’œuvre.

On va l’appeler l'organisateur de la soirée, en gros un bénévole plus qui est responsable de l’événement, de compter et transmettre les sommes à qui de droit (musiciens, remboursement frais des bénévoles, lieu…). Il est de bon ton de le préciser à l'AG.

7/La soirée n'a plus lieu d'être

Pour annuler une soirée rien de plus simple, textos au référent habitant qui entre deux portes informera le reste des habitant-es.

8/ Les sous
Tu te le feras expliquer à l'AG qui devra te remettre un petit schéma explicatif ou te l'envoyer par mail, schéma qui n'a pas lieu d'être ici, la parano n'a pas de limites .... La soirée reverse 20 % de ses bénéfices au lieu.
demander le détail à

razlepompon@gmail.com

9/La Sono

Facultative, chacun-e peut avoir sa propre sono, ou se satisfaire de celle des musicien-nes. Attention 20,00 c'est le coût de la petite sono du lieu, 40,00 le coût de la grosse. A ce prix-là le sondier-e n'est pas fourni, et la fraîcheur de la sono non plus. Elle doit être payée prioritairement aux autres charges si elle appartient au lieu.
Les musicienne-es viennent faire leur balance de préférence deux à trois heures avant l'ouverture des portes. Donc le sondier et la pré-orga ont fait le taffe souvent vers 15h00 16h00 au pire.

10/Le contrôle de la sono.

In fine le sondier-e n'est pas le seul maître-esse de la sono, le référent habitant puisqu'il/elle est en contact avec l’hôtel et qu'elle /il doit être présent-e lors de l'arrivée de force de l'ordre ou dudela voisin-e au 3/8, peut demander la coupure total des imfra-bas-ses ou la baisse du volume générale.

11/ Le katering

A la charge des orgas, il est remboursables en priorité, il doit être au minimum végétarien et au mieux végan. Ceci se négocie en Assemblée Générale et pas ailleurs. Le lieu fournit couverts, verres et ustensiles, les plats, le gaz pour cuisiner et une cuisine propre et rangée. De même les orgas s'engagent à laisser la cuisine au moins dans l'état où elles l'ont trouvée.

12/ Ouverture.

Le-a référent-e habitant va sécuriser le lieu avant l'ouverture des portes, ensuite le public peut entrer. Il vaut mieux que les bénévoles soient en place à ce moment là pour éviter un rappel à l'ordre du public. qui n'aurait pas payé aux entrées. Seul l'accord du référent, expresse et non tacite, permet de commencer l’événement en retard, et de le terminer après terme.

13/ Les Entrées.

Elles sont à prix libres. Seul l'accord de l'AG peut déroger à ce principe. Un ou deux bénévoles pour les tenir. Les orgas sont libres pour le reste. Les bénévoles doivent pouvoir sécuriser leur argent, et c'est une des charges de la référent-e habitant que de leur indiquer comment le faire. Points importants, les personnes sans papiers qui vivent sur le lieu n'ont pas de ressources financières, l'hdv demande à ce qu'elles puissent assister gratuitement aux événements.

14/L’hôtel.

Le référent habitant-e ou quelqu'un de l'orga devra aller voir l’hôtel à côté et lui communiquer son numéro. Si l'hôtel appel c'est souvent pour le bruit émis pendant le concert, il convient donc de résoudre le problème rapidement. Les bruits à l'extérieur sont plus difficile à gérer, il faudra pourtant s'y atteler. Attendre la venue des flics-quettes est vraiment ni sympas ni responsables pour les gens qu'on héberge et qui n'ont pas de papiers.
Les amendes émises pour nuisances sonores à l'encontre du lieu au moment d'un événement incomberont aux organisations de l’événement en question.
Tenir les portes fermées, vérifier que des infra basses ne fassent pas trembler les murs, et ramener les gens bruyants dans la salle de concert, permet d'éviter les problèmes.

15/ Fermeture du bar.

Quand il n'y a plus de barman ou que l'orga veut en finir, le bar doit être clôturé. On prévient un peu tout le monde. Puis on rassemble les sous dans la caisse, fond de caisse, fournit par le lieu. Ensuite on compte le nombre de vendues/offertes pendant la soirée en déduisant ce qui a été sorti du local et ce qu'il reste dans les frigos. C'est l'heure de la comptabilité. En présence impérative du référent habitant ou d'un-e habitant-e.
Il faut préciser que quoiqu’il arrive les portes du lieu doivent être fermées entre 01h00 et 03h00 sauf dérogation accordée par l'AG.

16/Le ménage

C'est la partie cruciale. Doit être fait le soir même, ou le lendemain au maximum, mais uniquement si on empiète pas sur une autre activité. Les habitants de l'HDV doivent livrer un lieu propre et ranger à l'arrivée de l'orga, et l'orga de même quand celui-ci se termine. Ah ouais dans le ménage est compris l'invitation à pousser les gens à sortir, et le rangement de la sono !

17/Le public

La charge du public est normalement à l'orga. Le bruit à l'extérieur doit être surveillé, et les gens qui hurlent dans la cour invités à le faire chez eux. De même il ne faut pas uriner dans la cour, jouer de la musique, chanter, même mal (on a des voisins et des gens qui dorment sur le lieu), ben oui l'HDV est avant tout un lieu de vie. On va élaborer un code de la bonne conduite du public de squat… en tout cas les orgas sont priées d'être solidaires des interventions du/de la référent-e ou de n'importe quel habitant-e du lieu qui viendrait corrigé-es quelques abus manifestes, l'inverse aussi d'ailleurs. Rentre dans ces abus manifestes, les insultes, les violences, les comportements sexistes, homophobes, les propos antisémites, le racisme, la vente de substances de merde….
Le public à le droit d'amener son alcool sur le lieu, pas de le revendre.

17/ L'AG et un rapport

L'orga/la/leréférent-e doit fournir un bilan à la porchaine AG de sa soirée. Ecrit ou oral.

Pour chaque événement proposé ce règlement devra être lu sinon compris. Dialogue avec taon référent-e habitant ou avec l'AG si des points te paraissent bien sombres. Il est conseilleé de lire ce truc avant l'AG (car les fautes sont nombreuses)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contributeurs